LES « JOURNÉES THÉÂTRALES GUIMBA NATIONAL » LE THÉÂTRE, POUR CONSCIENTISER LA JEUNESSE

Ce lundi 15 juillet 2019, s’est déroulé au Centre International de Conférence de Bamako, la cérémonie de lancement de la 5ème édition « des Journées théâtrales Guimba National ». Le thème retenu pour cette année est : « le théâtre pour lutter contre l’exclusion sociale ». Elle s’est tenue en présence de l’organisateur Habib Dembélé dit Guimba National, de la représentante du Ministre de la Culture et plusieurs cinéastes.

Le théâtre est primordial pour la bonne marche de la démocratie. Les « Journées théâtrales Guimba National » sont organisées pour permettre aux jeunes de connaître la richesse du Mali en théâtres et de montrer plusieurs talents au grand public. Selon Habib Dembélé, le théâtre existait au Mali, bien avant plein de choses, et c’est dans l’optique de la sauvegarde de ce patrimoine que ces Journées sont organisées. Il soutient qu’elles s’inscrivent dans un genre de théâtre que l’on appelle « le théâtre engagé », qui permet de montrer beaucoup de réalités existant dans notre pays, en passant par notre richesse culturelle.

Beaucoup de troupes théâtrales sont venues de plusieurs régions du Mali pour participer à ces jeux et compétitions qui se dérouleront du 16 au 20 juillet 2019. Habib Dembélé fait savoir que cet événement permet de créer des liens de fraternité entre plusieurs ethnies du Mali.

Mme Fatoumata Coulibaly dite FC, journaliste, cinéaste et écrivaine affirme que cette commémoration est une bonne chose, car pour elle, le théâtre sert à galvaniser et à conscientiser le public. « L’homme de théâtre a les mêmes objectifs que le journaliste : sensibiliser, éduquer, informer et distraire les gens. L’organisation de ces journées théâtrales peut rapporter beaucoup aux jeunes, car ils sont désœuvrés et ne savent plus que faire ou comment faire et peut apporter également pleins de renseignements aux grandes personnes », explique-t-elle. Concernant Habib Dembélé (Guimba), elle avoue que c’est une personne qui est géniale et qui s’entend avec tout le monde. Elle témoigne qu’ils ont joué ensemble dans le film : « Guimba, un roi, un tyran, une époque de Cheick Oumar Sissoko ». « Il est agréable de travailler avec une personne aussi engagée dans l’art que lui », exprime-t-elle.

Les compétitions ont débuté le mardi au carrefour des jeunes et se prolongeront jusqu’au jeudi. Le vendredi, une soirée spéciale dédiée à Feu Michel Sangaré se tiendra au Kora Film de Magnambougou.
Cette année, beaucoup d’innovations ont été apportées à l’événement, il est prévu une visite au Musée National du Mali, au parc zoologique du Mali et à Siby, pour le visionnage des sites touristiques de cette zone.
Sory Ibrahim KEITA ; Adama SANOGO

Laisser un commentaire